L’investissement consiste pour l’acquéreur, à financer la nue-­propriété d’un bien en vue d’en être plein propriétaire à terme. L’usufruit est exploité pendant une durée temporaire (généralement de 15 à 20 ans) par un second acquéreur qui gère l’immeuble et en perçoit les fruits.

  •  Limiter son investissement initial, le prix d’acquisition étant jusqu’à 50% inférieur au prix du marché en pleine propriété. Dans l’optique, par exemple, de percevoir des revenus locatifs au moment de la retraite ou de revendre avec plus-­‐value.
  •  Aucune fiscalité sur l’intégralité de la durée du démembrement, ISF inclus.
  • Sécurité de l’investissement. L’acquéreur ne supporte pas l’ensemble des aléas locatifs (loyers impayés, vacances locatives…), ni les charges locatives liées à l’investissement.
  •  Exonération totale des plus-­values immobilières au-­delà de 30 ans.